MADE WITH… reflections

PENSÉES QUOTIDIENNES

QUI NOURRISSENT MA

CRÉATIVITÉ

Parce j’ai besoin de m’inspirer pour être plus créative.
Parce que ça peut peut-être vous inspirer également.
Parce que j’ai beaucoup de choses à dire chaque jour.
Voici quelques réflexions que j’aimerais vous partager.

“Start with curiosity, not belief”

Marty Neumeier

FAIRE SAUTER LES VERROUS

De nombreux clients m’avouent avoir peur de se présenter sur leur site web ou de prendre la parole sur les réseaux sociaux par crainte de ne pas avoir une image suffisamment « professionnelle » et sérieuse ou de ne pas avoir les compétences pour le faire bien.
Si c’est en effet utile de faire appel à des professionnels de la communication (je ne vais pas vous dire le contraire), il faut surtout oser se lancer, expérimenter (pour comprendre ce qui fonctionne et s’améliorer) et être authentique.

…Nous cherchons tous à connaître l’envers du décor des marques que nous consommons ou à mieux connaître les professionnels à qui nous faisons appel.
Mais nous attendons de la transparence et nous ne sommes plus dupes. Les bad buzz autour de marques en sont d’ailleurs un bon exemple (voir le scandale « Lou Yetu » en ce moment!).

Alors sautez le pas et soyez vous-même !

TROUVER L'HARMONIE

J’ai récemment lu un article qui comparait la musique et la cuisine et je me suis dit que le parallèle était également pertinent entre la musique et le branding !
✔ La recherche de justesse, pour trouver les bons accords qui sonneront bien
✔ L’harmonie entre tous les éléments de l’identité de marque qui la compose
✔ L’importance des silences autant que des notes, parce qu’il ne faut pas noyer ses cibles sous l’information pour que les messages importants soient retenus
✔ Le chef d’orchestre (moi !!)
qui coordonne le tout pour une cohérence globale
✔ Le musicien (le client) qui joue la partition et qui donne vie à la marque en l’interprétant et en y mettant une intention, de l’émotion
✔ L’instrument qui doit être bien accordé mais qui ne suffit pas…
Parce qu’un nom et une identité visuelle sont des coquilles vides s’ils ne sont pas investis, incarnés… Mais qu’une fois qu’ils le sont, ils prennent une toute autre dimension !

L'INFLUENCE DE L'HISTOIRE PERSONNELLE

L’hôtel-restaurant « Au Coq en Velours » est une histoire de famille. Créé en 1900 par mon arrière grand-père, il a transmis son savoir-faire à mon grand-père puis à mon oncle qui modernisa le restaurant tout en conservant son authenticité. J’ai donc passé mes week-ends dans les cuisines (à faire des sablés et à manger des cornichons et du chocolat apparemment !!). Ce n’est que récemment que j’ai pris conscience que cette expérience pas si banale avait peut-être influencé ma personnalité.

Mon goût pour la bonne cuisine (mais pas pour cuisiner malheureusement !). J’ai d’ailleurs beaucoup travaillé pour des marques alimentaires et des restaurants. Mais ça va peut-être plus loin si je réfléchis : mon grand-père avait par exemple créé le nom (issu de la recette phare du restaurant) et dessiné lui-même le logo dans une belle couleur verte… qui est ma préférée aujourd’hui.
La semaine dernière, je me présentais à un domaine viticole en commençant par mon parcours scolaire et professionnel…avant de revenir en arrière en ayant cette prise de conscience !

VOIR PLUS LOIN ET PLUS GRAND

Mardi dernier je rencontrais un nouveau client, un club de hockey parisien. Il m’a invitée à un match et malgré l’absence de public, ce fut une expérience riche en émotions (j’ai aussi pu visiter les coulisses).
Au fur et à mesure de nos échanges, j’ai vite compris que la problématique était bien plus large et plus passionnante que ce qu’elle laissait paraître initialement…
Je vais travailler l’expérience spectateurs, l’identité territoriale, les valeurs du sport…

C’est ça qui est passionnant dans ce métier : découvrir et apprendre sans cesse et faire des liens entre des choses qui semblaient déconnectées, en prenant de la hauteur pour voir la « big picture ».
D’où l’intérêt de ne pas tout de suite créer un nom, un logo ou un site, mais d’explorer en amont pour enrichir la réflexion.

De quoi pourriez-vous vous inspirer si vous preniez de la hauteur ?

SEMER DES GRAINES

Cette semaine je me suis sentie un peu frustrée parce que, comme toujours, le temps défile beaucoup trop vite à mon goût et que ma to do list était beaucoup trop longue pour rentrer dans mon planning (je travaille sur ce sujet depuis des années : petite pensée à mes coachs à qui je donne du fil à retordre!).
Mais aussi parce que j’ai passé énormément de temps à échanger avec des prospects et à faire des devis pour des projets passionnants que j’espère pouvoir vous présenter bientôt !

Mais je sais que c’est nécessaire. Et que si aujourd’hui j’ai autant de recommandations, c’est justement parce que j’ai semé des graines par le passé, et que j’ai pris le temps d’aller à la rencontre de potentiels partenaires et clients, qui sont d’ailleurs devenus des amis pour une bonne partie. Si vous saviez le nombre de petits-déjeuners business que j’ai fait à 7h alors que je suis du soir (pensée à mes anciens collègues lèves-tôt) ou tous ces afterworks dans lesquels je ne connaissais personne.
(Par contre je sais que je dois m’améliorer et prendre des nouvelles plus souvent parce que c’est également important une fois la mission terminée !).

Alors il faut bien sûr, dès qu’on le peut, déléguer les tâches pour lesquelles on a le moins de valeur ajoutée en tant qu’entrepreneur (j’ai donc une assistante administrative, une comptable, une traductrice…), mais il faut quand même rester conscient qu’on doit aussi incarner l’ADN de sa société jusque dans sa manière d’être et la relation commerciale.
Parce qu’on est le meilleur ambassadeur de son image de marque et qu’il faut donc prendre le temps de mettre de la conscience et du cœur dans toutes ces petites tâches et tous ces petits détails qui ont aussi leur importance.

Alors rendez-vous la semaine prochaine pour récolter les fruits des graines que nous avons plantées ?

S'ADAPTER SANS CESSE

C’est la clé de toute entreprise qui veut perdurer…surtout par les temps qui courent…
Ne jamais se reposer sur ses acquis et suivre l’évolution des tendances sociétales, de consommation et donc des attentes de ses clients pour s’y adapter.
Adapter sans cesse son business model, son offre et sa communication tout en conservant une continuité et sa singularité.

Suivre les tendances notamment en matière de design graphique sans pour autant perdre son identité.
S’inspirer des tendances tout en restant intemporel.
Garder l’équilibre dans ce mouvement perpétuel qu’est la vie (d’une entreprise et la vie en général).

Et vous, vous êtes-vous adapté depuis l’apparition du Covid ? Avez-vous trouvé l’équilibre ?

ODE À LA CURIOSITÉ

Quel que soit le domaine de sa vie, je pense qu’il ne faut jamais cesser de se questionner, d’apprendre et de remettre en question. Et c’est encore plus vrai dans le domaine de la communication !
C’est ce qui mène à la créativité, ce qui permet de décloisonner et d’explorer de nouveaux territoires. Et plus que de se questionner il faut savoir se poser les bonnes questions et savoir donner du sens aux informations obtenues.

Quand je commence à travailler pour un nouveau client, la plupart du temps je ne connais pas son secteur d’activité. Et même quand je le connais il évolue sans cesse. Il faut donc toujours commencer sans a priori. Ne pas avoir honte de poser des questions qui semblent aller de soi, et surtout pour chaque réponse se demander “pourquoi”.
Analyser le marché de manière naïve en se mettant à la place de la cible, en étudiant l’impact des grandes tendances sociétales sur l’évolution de ses attentes et motivations.

Je prends en effet le temps d’observer, d’explorer, d’enquêter, de détecter et comprendre les phénomènes émergents qui deviendront les tendances de demain…

Vous avez besoin d’aide pour y voir plus clair ?